Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Le Tripotoir, exposition sur l'art de créer des marionettes par la Compagnie Emilie Valantin, en partenariat avec le Théâtre du Chêne Noir 2017 à Avignon - Vaucluse / Foxoo
foxoo    twicards   guide_twitter   tendances   revue_de_presse   top_vidéos    rdv_médias
FranceVaucluse  Annoncez vos évènements 
Vos évènements relayés sur Twitter !  
Partagez  Facebook Google LinkedIn StumbleUpon StumbleUpon Email
Publié le 18/11/17 | Vues : 67


Le Tripotoir, exposition sur l'art de créer des marionettes par la Compagnie Emilie Valantin, en partenariat avec le Théâtre du Chêne Noir 2017 à Avignon / Vaucluse

Cet évènement est passé.  Ne manquez pas le prochain !
Foxoo vous informe dès l'annonce des prochains évènements sur le même thème ou se tenant au même endroit. Inscrivez-vous, c'est gratuit et révocable à tout moment.

> Inscrire une alerte

Evènement passé.

Du 28 au 30 mars 2017 à Avignon.

Cette exposition essaie de répondre aux questions : “En quoi sont nos marionnettes ?” et “Comment sont-elles construites ?”

Il s’agit ici de constructions de marionnettes “pré-méditées” c’est-à-dire construites pour être au service d’un texte ou d’un contenu connu à l’avance. On peut aussi faire des personnages à partir d’objets ou de matériaux récupérés, mais c’est une démarche inverse, plus spontanée, qui se rapproche de l’art brut.

Notre processus, comme ce mot l’indique, demande de penser avec un ou deux temps d’avance et d’organiser le travail. L’intuition propose ou inspire un type de personnage et de manipulation, il faut réfléchir à ses actions, sa situation dans le décor, avant de commencer à le construire.

En sculptant, en modelant, en construisant, il faut sans cesse préparer l’étape suivante, prévoir comment les éléments seront attachés et articulés entre eux, et comment on les dirigera.

“Le tout, c’est pas d’y faire, c’est d’y penser.

Le difficile, c’est pas d’y penser, c’est d’y faire.”

Voilà pourquoi nous savons que la marionnette doit être créée avec de la pensée, du temps et un espace d’atelier non épisodique.

Il est possible que la construction hâtive soit en réalité une construction bâclée, qui a beaucoup nui à l’image de la marionnette à la fin du siècle dernier. En face des prouesses technologiques et du numérique, il faut affirmer l’artisanat simple mais inspiré, sans penser que le savoir-faire nuit à l’inspiration.

On peut imaginer aussi que des adultes aient le goût de créer pour les plus jeunes des personnages justes et bien faits, agréables à manipuler comme à regarder. Peut-être que la pratique de la marionnette peut commencer par la manipulation, pour créer ultérieurement en connaissance de cause.

Campus Hannah Arendt - Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse

74 rue louis pasteur, avignon
Débute à 08H00




Compléter / corriger
Poster vidéo / photo
Promotions